notre vidéothèqueTous les films

La saga des Conti

Jérôme Palteau, 2012, 97’


On avait programmé une projection à Ytrac en avril 2014, mais les élections sont passées par là et la culture populaire n’a pas l’air d’être dans le programme de la nouvelle municipalité.

Du coup, on est allé ailleurs, à Maurs à la grange d’Anne, et on a même eu droit à un bonus avec la présence du groupe PIBOL & CO, des chants polyphoniques d’ici et d’ailleurs. C’était waoaouuh (vachement bien, ils sont bons et c’est pas parce que c’est des copains qu’on le dit). Et le petit casse-croûte apéro bien convivial à souhait comme on aime. Cool !

Le film a captivé la cinquantaine de présents. Un film à l’image d’une lutte qui a duré. On n’a pas vu le temps passer, on est toujours dans l’attente de la suite, du prochain mauvais coup patronal, de la prochaine action des salariés. On croit l’histoire terminée mais c’est sans compter sur l’ultime arnaque. Jusqu’à la dernière minute un camp a cherché à manipuler l’autre. Et jusqu’à la dernière seconde l’autre n’a rien lâché.
Il faut du temps pour ce genre de lutte, y croire. Ils y ont cru.

La conclusion du film ça pourrait être : ne rien lâcher.

L’échange avec la salle a été (évidemment ...) assez politique, mené par nos trois nouvellement formés GAD (gentils animateurs de débats).

La diffusion devait être à Ytrac, une commune ou d’autres n’ont rien lâché ... puis se sont fait lâcher quand même ...


11 mars 2009, les 1120 salariés de l’usine de pneumatiques « Continental » de Clairoix reçoivent leur lettre de licenciement. Dès les premiers jours c’est la colère, mais ceux que l’histoire retiendra sous le nom des « Conti » sont déjà habités d’une certitude : celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu.

Le film relate le conflit sur plusieurs mois, dans ses grandes étapes, mais aussi et surtout en coulisses, au plus près de ses acteurs : Xavier Mathieu, Roland Szpirko, et tous les autres. On découvre de l’intérieur la mise en œuvre d’une stratégie inédite, on assiste à sa montée en puissance au jour le jour, à une combinaison d’actions judiciaires, de coups de force, de diplomatie et d’opérations de relations publiques. Les Conti nous livrent leur aventure à la fois collective et individuelle, leur propre analyse des évènements, leur vision d’un monde qui change : subjective, mais toujours pertinente et lucide. Une peinture d’un certain monde ouvrier en mutation.
Et au-delà des chiffres, La saga des Conti est aussi un film sur l’amitié, l’histoire d’un groupe d’hommes et de femmes (surtout d’hommes, il faut bien le reconnaître) confrontés à un défi qui engage leurs vies.
A pied, en train, en voiture, forts de leur mobilisation contre la stratégie financière d’une multinationale, ils écrivent une page d’histoire sociale. Comme lors du voyage à Hanovre pour l’assemblée générale des actionnaires : avant le départ, répétition générale du slogan « Alle zusammen », version allemande du « Tous ensemble ». A l’arrivée, sur le quai, les « Conti » sont attendus par leurs homologues d’outre-Rhin. Accolades, embrassades, larmes. Et marche bras dessus, bras dessous vers l’AG.


Réclame



Kikiafekoi

Réalisation : Jérôme Palteau

Image : Jérôme Palteau

Montage : Marie Quinton

Une production : Les Films d’Ici

Co-production : Vic Production


Le dossier de presse :

PDF - 1.2 Mo


Voir en ligne : Le site du film


    Depuis 2013 que nous savons archiver les dates des séances, ce film a été ou sera projeté :
    Le 24 mai 2014 à 20h30 à Maurs, La Grange, place du 11 novembre