Ca y est, à partir du 1er juillet Xavier nous revient et on reprend nos activités !

notre vidéothèqueTous les films

La Bataille de la Plaine

Collectif Primitivi, 2019


On a vu ce film atypique chez les copains de la Pierre Noire, où le collectif Primitivi en terminait le montage. Ce soir là, on n’a pas seulement rencontré des personnes convaincues et des militants passionnés. On a aussi rencontré une forme de cinéma inhabituelle, un documentaire comme on en a peu vu. On ne peut pas vous en dire plus, venez vivre l’expérience avec nous, promis vous ne le regretterez pas. C’est MOTIVANT !

C’est pas pour rien qu’on a choisi de passer ce film la veille d’un autre film atypique, "La Commune", en vernissage de l’expo du même nom. La lutte autour du marché de la Plaine s’articule avec un humour certain autour de références et de la rhétorique communardes. C’était le film à passer là, c’est tout. Il est directement inspiré du film de Watkins, dont la présentation dit justement : "Pour raconter la Commune, [Watkins] montre une télévision aux ordres [...] qui débite des informations lénifiantes, tandis qu’une télévision libre [...] s’efforce de capter la fureur populaire." On y est !

Bilan : une petite trentaine de personnes ont eu le bonheur de découvrir le travail de Primitivi, pour un accueil plus qu’enthousiaste. Si la fin du film emporte logiquement une adhésion unanime d’un public, il faut bien le dire, porté sur les luttes, c’est bien l’ensemble du film, dans sa forme, son montage, sa construction, qui a su toucher un public réveillé par cette forme de cinéma. Quand l’image n’est pas que la mémoire et l’archive, mais se pose comme actrice et soutien du mouvement.


La gentrification des quartiers populaires est à la mode. Marseille et sa gestion gaudinesque en est, si ce n’est le fer de lance, au moins un exemple édifiant.
Et dans ce processus, la "restructuration" du marché du quartier de la Plaine n’est pas en reste.

Primitivi est un collectif de cinéastes militants qui suit et film inlassablement les luttes marseillaises depuis de longues années. Ils font le boulot que les médias traditionnels ne font pas, montrant les luttes du point de vue du peuple là où d’autres s’arrêtent au discours du pouvoir. L’histoire officielle est celle des puissants, l’histoire des petites gens a toujours été reléguée aux oubliettes de la bourgeoisie. Primitivi remet les pendules à l’heure.


Voir en ligne : Le site de Primitivi


    Depuis 2013 que nous archivons les dates, cet événement a eu lieu :
    Le 8 février 2020 à 18h00 à Aurillac, café associatif La Loupiote