notre vidéothèqueTous les films

L’ange de Doel

Tom Fassaert, Belgique/Pays-bas, 2011, 76’


Voici un film dont on est tombé amoureux l’été 2011 à Lussas. On avait hâte de le montrer dans de bonnes conditions, ce qui s’est fait en avril 2012, en partenariat avec le tout nouveau centre social d’Ytrac.
Et en plus le réalisateur était là pour nous parler de son travail et de ce que deviennent Doël et Emilienne ...


Situé à proximité du port d’Anvers, Doel est un village qui encombrait l’expansion mégalomane de la ville depuis des décennies. Alors que Doel est en train de mourir doucement, Émilienne essaie de vivre comme si rien n’avait changé. Sera-t-elle finalement obligée d’abandonner Doel elle aussi ?

De quoi ça cause ?

La quête du progrès économique n’épargne jamais les plus faibles. Dans ce sublime requiem en noir et blanc, la petite ville de Doel vit ses dernières années. Située à quelques kilomètres de l’énorme port d’Anvers, Doel doit être rasée pour faire place à l’agrandissement de son ambitieux voisin. Devant ce fait divers, au cœur de la séquence finale du documentaire The Forgotten Space, le cinéaste Tom Fassaert opte pour la démarche inverse du film-essai à échelle mondiale. Évitant tout discours politique, il raconte sobrement la lutte de ces gens ordinaires, en particulier Emilienne, grand-mère courage à la détermination indestructible. Magnifiquement filmé, hanté par la mort, le film se transforme peu à peu en poème crépusculaire inoubliable. Pour qu’Emilienne et Doel ne soient jamais oubliés.


La réclame


Kikiafékoi

Image : Diderik Evers, Daniël Bouquet, Reinout Steenhuizen

Son : Victor Horstink, Maarten de Rooij, Gijs Stollman, Jaap Hermans

Montage : Tom Fassaert, Thabi Mooi, Axel Skovdal Roelofs

Production : SNG Film, CinéTé, Omroep Zeeland

Distribution : SNG Film