notre vidéothèqueTous les films

Comme des lions

Françoise Davisse, 2016, 115’


On a envie, peut-être de plus en plus, peut-être parce que la violence économique, politique, sociale, policière devient insupportable, on a envie de films de lutte.
Mais dans film de lutte, il n’y a pas que lutte, il y aussi film, cinéma. On y tient. Et là on en tient un. De la veine de la saga des conti, c’est pas peu dire.
Un film, au delà de la lutte, pour montrer qu’on peut se prendre en main, qu’on peut laisser parler et agir le collectif, le respect de l’autre, la démocratie, la volonté ... au lieu du leadership et de la soumission.
Bref, un film qu’on avait envie de vous montrer. Pour notre AG c’était l’idéal ! 25 spectateurs ça aurait pu être mieux mais ce sont 25 personnes qui reprennent espoir en la capacité de l’être humain à résister.


Juin 2011, une fuite révèle que le groupe PSA prévoit une diminution de la production en 2012, l’annonce d’un plan social en 2013 et la fermeture de l’usine d’Aulnay en 2014.


« Lors des comités de grève, il y a 200 personnes et lorsqu’une personne parle, tous les autres l’écoutent. Ils ont cette capacité à prendre la parole, à rester tête haute et, du coup, à entendre autrement les arguments des décideurs. Ils arrivent ensemble à construire une pensée alors que face à eux, il y a une sorte d’armée de guerre qui n’est pas intelligente mais qui possède cependant des moyens de communication considérables. » (Françoise Davisse)

Le propos du film n’est pas tant de relater une lutte en particulier que de poser la question de "qu’est ce qu’on peut faire ?" face à une puissance telle qu’un grand groupe et/ou un Etat.

Le film n’est pas basé sur des entretiens ni sur des analyses, il ne met pas en avant des experts ni des responsables. La cinéaste enregistre au jour le jour les réactions des ouvriers dans les comités de grève ou dans les débats improvisés : suggestions, hésitations, emportements… Chacun, syndiqué ou non-syndiqué, est placé sur un pied d’égalité12. Françoise Davisse a choisi de s’installer dans le camp des grévistes pour voir le combat « de l’intérieur ». (extrait Wikipedia)


Bande-annonce :


Kikiafekoi :

Réalisation : Françoise Davisse
Montage : Geoffroy Cernaix
Musique : Mouss et Hakim Amokrane
Production : Estelle Robin You
Sociétés de production : Les films du Balibari ; coproduction Les productions du Verger (producteurs Jérôme Laffont, Joachim Thôme) et Gsara (producteur Olivier Burlet) ; financement participatif sur Touscoprod
Société de distribution : Point du Jour
Pays d’origine : France, Belgique
Durée : 115 minutes20
Dates de tournage : novembre 20114 à 2013
Date de sortie en salle : 23 mars 2016


    Depuis 2013 que nous savons archiver les dates des séances, ce film a été ou sera projeté :
    Le 15 octobre 2016 à 17h30 à Roumegoux, à la ferme de la Barreyrie